Atmosphère et paramètres météorologiques

SÉLECTIONNEZ

Température de l’air

Sur la période 1959-2009, la tendance observée à l’augmentation des températures moyennes annuelles dépasse +0,3°C par décennie.

Les projections climatiques montrent une poursuite du réchauffement jusqu’en 2050, quel que soit le scénario.

Selon le RCP8.5 (scénario sans politique climatique), le réchauffement pourrait atteindre +4°C à l’horizon 2071-2100.

SÉLECTIONNEZ

Vagues de chaleur

Climat passé

SÉLECTIONNEZ

On observe une augmentation de la fréquence des événements de vagues de chaleur à partir des années 1990. Cette évolution se matérialise aussi par l’occurrence de vagues de chaleur plus longues et plus intenses ces dernières années. La canicule observée en France du 2 au 19 août 2003 est de loin l’événement le plus marquant sur la période d’observation.

Entre 1947 et 2019, Météo France a identifié 47, 48 et 50 épisodes de vagues de chaleur respectivement en Lorraine, en Champagne-Ardenne et en Alsace. Sur la même période, 41 épisodes ont été enregistrés en France. La région GE a une sensibilité particulière à cet aléa climatique, du fait de sa position géographique qui la dote d’un climat un peu plus continental (l’océan étant un bon modérateur des vagues de chaleur).

Climat futur

La fréquence et l’intensité des vagues de chaleur en France pourraient augmenter au XXI ème siècle, mais avec un rythme différent entre l’horizon proche (2021 2050) et la fin du siècle (2071-2100). Dans un premier temps, un doublement de la fréquence des événements est attendu vers le milieu du siècle.

En fin de siècle, les vagues de chaleur pourraient être bien plus fréquentes qu’aujourd’hui mais aussi beaucoup plus sévères et plus longues, avec une période d’occurrence étendue de la fin mai au début du mois d’octobre.

Humidité des sols

SÉLECTIONNEZ

La comparaison du cycle annuel d’humidité du sol entre la période de référence climatique 1961-1990 et les horizons temporels proches (2021-2050) ou lointains (2071-2100) sur le XXI ème siècle montre un assèchement important en toute saison.

On note que l’humidité moyenne du sol en fin de siècle pourrait correspondre aux situations sèches extrêmes d’aujourd’hui.

Précipitations

Quel que soit le scénario considéré, les projections climatiques sur l’évolution des précipitations annuelles d’ici la fin du XXI ème siècle montrent des contrastes saisonniers, avec une augmentation des précipitations hivernales et une diminution des précipitations estivales, plus ou moins marquées selon le scénario.

Rain On Umbrella – Weather Concept